Exposition de Karine Van de Velde à « La Taupinière »

expo Karine

Peintures et livres du peintre orientaliste et écrivain Karine van de Velde 1-8 mai à l’atelier

Soundjata

Ecoutez, écoutez l’histoire de Soundjata !

L’histoire du fils de l’homme-lion et de la femme-buffle.
Griots, parlez fort de ce Roi des rois
Et de sa mère, Sogolon Kondé la vilaine.
Gens des villes et villages, honorez celui qui fut votre père à tous.
Griots attitrés aux grandes familles mandingues
Chantez la louange de l’invalide qui devint Mansa
Chantez les miracles accomplis par celui au destin prédit par les devins. »
Extrait de « Au temps de l’hivernage »

Karine van de Velde : L’Afrique, de mon enfance (Zaïre, Nigéria, Côte d’Ivoire) et le Mali parce que j’ai rencontré beaucoup de touaregs et notamment Aslan que j’ai connu alors que j’avais dix ans sur une plage du Nigéria. Il descendait de l’Assekrem, la mission du père de Foucauld pour vendre son artisanat. Quarante ans plus tard, j’ai rencontré des gens dont le campement avait été proche du sien, j’ai appris qu’il était décédé en février. De retour à leur campement, ces gens ont pu parler de la véracité de l’histoire d’Aslan à ses frères et à son fils qui avaient toujours douté que leur parent fut allé jusqu’à la grande mer. C’est ainsi que je suis devenue « la blanche qui a connu Aslan ».

+There are no comments

Add yours